Bucephalandra

Les Bucephalandra sont un genre de végétaux à fleurs de la famille des Araceae. Il existe 30 espèces de Bucephalandra qui ont été découvertes à Bornéo et qui ont été décrites officiellement par S.Y. Wong et P.C. Boyce. La plupart des espèces se trouvent à Bornéo. Les Bucephalandra poussent généralement sous forme de tapis dense sur des pierres ou des rochers dans les ruisseaux ou les rivières de la forêt tropicale humide.

Le terme Bucephalandra est dérivé du grec βοῦς (bous ; taureau ou vache), κεφαλή (kephalē ; tête) et ἀνήρ (anēr ; homme), en référence à la forme des fleurs mâles simples (staminées).



Habitat naturel

Les espèces de Bucephalandra sont des plantes aquatiques rhéophyte, ce qui signifie qu’elles peuvent survivre dans des conditions extrêmes, là où la plupart des autres plantes et organismes ne le peuvent pas. De nombreuses espèces de cette plante se trouvent naturellement dans les forêts tropicales humides de Bornéo. Les bucephalandra sont des plantes épiphytes: c’est a dire qu’elles n’ont pas besoin de substrat pour se develloper. Elle poussent d’une manière similaire à celle des Anubias sur les rochers et le bois flotté dans les ruisseaux et les rivières. Pendant la saison sèche, le niveau de l’eau baisse et les plantes poussent en émergé (au-dessus de la ligne de flottaison). Lorsque la saison des pluies arrive, elles sont inondées et continuent à pousser en immersion.

Cela signifie que vous pouvez planter Bucephalandra dans vos aquariums comme dans terrariums.

Culture des bucephalandra

Vous cherchez à obtenir votre première plante de Bucephalandra ? Vous avez de la chance, cette espèce n’est pas du tout difficile à cultiver. Elle est adaptée aux débutants et n’a pas besoin de beaucoup de lumière ni de soins spécifiques.

La chose la plus importante à retenir quand il s’agit de cultiver des Bucephalandra est que cette plante pousse naturellement sur les rochers et sur d’autres surfaces. Elle n’est pas habituée à être plantée dans des milieux fins comme le sable. Il est préférable d’utiliser du gravier grossier ou de fixer votre Bucephalandra à un morceau de roche ou de bois flotté. Ce n’est pas du tout difficile : il suffit d’utiliser quelques élastiques ou de la super-glue et la plante fera le reste du travail. Il sera presque impossible de la séparer de sa surface en l’espace de quelques mois !

Vous n’aurez pas besoin de beaucoup de lumière pour garder votre Bucephalandra en bonne santé. Bien que les couleurs et la croissance de la plante soient meilleures sous une lumière moyenne à forte, un environnement légèrement plus sombre ne pose pas de problème. Il en va de même pour le dosage du Co2 et des nutriments. Bien que votre Bucephalandra apprécie ces conditions et vous récompensera par par une production plus rapide de nouvelles feuilles, elle s’en passera très bien.

Vous avez des problèmes avec votre nouvelle Bucephalandra qui est en mauvaise état et dont les feuilles tombent ? Ne vous inquiétez pas, c’est normal. Elle a probablement été cultivé en émergé et doit s’adapter maintenant que vous l’avez placé sous l’eau. Tout changement de conditions peut entraîner une perte de feuilles, mais tant que la plante est vivante, elle se rétablira sans autre problème.

Utilisation des Bucephalandra en aquascaping

La Bucephalandra est un choix très apprécié, tant pour les aquascaper que pour les aquariums “ordinaires”. Le fait de pouvoir être fixé à la roche ou au bois flotté fait de Bucephalandra un outil idéal pour créer de véritable paysage sous-marins ou de roches plantés.
La plupart des variétés de Bucephalandra restent assez petites. En fait, certaines sont minuscules. Cela en fait la plante parfaite pour un nano aquarium, ce qui est également l’une des raisons pour lesquelles tant de éleveurs de crevettes comme d’autres aquarium aiment cultiver cette plante.

La très populaire Bucephalandra est un ajout parfait à n’importe quel aquarium. Découvrez sur notre site comment prendre soin de cette plante aquatique facile à cultiver !

Biologie et reproduction dans la nature

Les bucephalandra atteignent une taille d’environ 2 cm à 25 cm de hauteur pour les plus grand spécimens. Leurs tiges poussent et s’enracinent, avec peu ou beaucoup de feuilles. Les feuilles peuvent être assez délicates ou robustes et leurs formes se déclinent en ellipse, oblong, linéaire, oblancéolé ou obovale. La plupart des surfaces foliaires (feuilles) sont plutôt brillantes et les couleurs de la feuille vont du bleu-vert foncé au vert, souvent avec des teintes ou des marques blanches, jaunes ou rouges sur le dos des feuilles.

Les inflorescences peuvent être solitaires, en paire ou multiples. Les spathes sont généralement blanches avec des affleurements (quelques unes sont jaunes) et les formes peuvent être ellipsoïdes à lancéolées, se rétrécissant en un point.

Les membres (partie supérieure des spathes) tombent pendant l’anthèse staminée, laissant la partie inférieure persistante en forme d’entonnoir. Les spadices sont constitués de quelques pistillodes ou pas du tout à la base, d’une zone pistillaire, de quelques rangées de staminodes mobiles en forme d’écailles (staminodes interstitielles), d’une zone staminée et d’un appendice. Les pistils sont de forme globulaire aplatie ou trapézoïdale déprimée, 1-loculaire et avec de nombreux ovules. Les étamines sont constituées de courts filaments avec des thécaosités à l’extrémité, d’ou se détachent par un pore. Les pollens sont expulsés du pore de la théca comme une gouttelette. Les fruits sont des baies de forme ronde à ellipsoïdale.

Anthèse et rôle des staminodes interstitielles

Les staminodes mobiles en forme d’écailles sont prises en sandwich par des zones de pistillation et de fleurs staminées, elle sont appelées staminodes interstitielles. Ces staminodes jouent un rôle dans le contrôle de l’accès des pollinisateurs à la zone de fleurs pistillées et dans la protection des fruits en développement.

Pendant l’anthèse pistillaire, le spathe se gonfle pour créer une fente dans le membre, les stigmates deviennent collants et dégagent une odeur pour attirer les pollinisateurs, et les staminodes interstitiels et les thécaos se dressent, permettant aux pollinisateurs d’accéder à la zone pistillaire. Lorsque les stigmates deviennent non-réceptifs, les staminodes interstitiels commencent à s’abaisser et à sceller la spathe inférieure.

Pendant la phase d’athésie des staminodes, les staminodes des fleurs de la thécaosporienne pointent vers le haut et dégagent une odeur. Peu de temps après, le membre se sépare de la spathe inférieure et, par chance, des gouttelettes de pollen sortent de l’extrémité des cornes de la théca.

Une fois que la fécondation est réussie, les staminodes interstitielles commencent à devenir photosynthétiques, s’épaississent et durcissent jusqu’à ce que les fruits soient complètement développés. Les baies agrandies poussent les staminodes vers le haut et les staminodes se détachent. Les fruits sont exposés et deviennent rapidement une pulpe gluante recouverte de graines.

Dispersion des graines de Bucephalandra

Les graines de Bucephalandra sont dispersées par un mécanisme de coupelle d’éclaboussure ; des gouttelettes d’eau éclaboussent la spathe inférieure en forme d’entonnoir et ce mouvement éjecte les graines. Les graines vont alors s’ancrer sur les mousses ou les minuscules fissures de la roche environnante.

Les différentes espèces de bucephalandra

En raison de leur introduction récente dans le domaine des loisirs aquatiques et de l’aquariphilie, les espèces du genre Bucephalandra n’ont généralement pas de nom commun. Depuis 1858, plus de 30 espèces ont été décrites.

De nombreuses espèces de Bucephalandra commercialisées n’ont pas reçu de noms scientifiques officiels. Le cercle des marchands les plus fiables et sérieux dispose cependant d’une grande précision quant à leurs noms commerciaux. Ces noms sont créés sur la base des noms des régions ou des rivières où elles ont été recueillies (par exemple Lamandau [kalimantan central], Sintang [kalimantan occidental]). Les noms sont également créés en fonction de la coloration et de la forme des feuilles (par exemple, Dark wave, Super blue, Brownie purple). Voici des photos de diverses espèces de Bucephalandra disponibles dans le commerce.