Comment cultiver des bucephalandra en aquarium

Les Bucephaladra sont des plantes à croissance lente très peu exigeante en terme d’éclairage, d’engrais, de substrat. Pour planter votre nouvelle Bucephalandra dans votre aquarium, vous aurez besoin de roches, de bois flotté ou d’un substrat à gros grains.

Si vous préférez les plantes d’aquarium peu exigeantes, vous avez de la chance ici : Les espèces de Bucephalandra n’ont pas besoin de beaucoup de choses pour survivre. La culture en émergé peut être interressante dans le cadre de propagation “rapide” des plantes.

Le support ou Substrat

Comme ce sont des rhéophytes, elles utilisent un système racinaire solide pour s’ancrer dans un courant d’eau puissant et ne sont pas très bien adaptées à la culture dans le sol. Au contraire, leurs racines sont très efficaces pour leur permettre de se fixer sur n’importe quelle sorte de terrain ; plus elles sont poreuses, mieux c’est : Je préfère planter mes Bucephalandra sur une roche volcanique.

Pour fixer votre Bucéphalandra, il suffit de veiller à ce qu’elle ne tombe pas avant que les racines ne puissent s’accrocher à son support. Un élastique, du fil de pèche ou de la super-glue devraient faire l’affaire pour fixer votre plante. Vous serez étonné de la rapidité avec laquelle elle s’accroche ! Après quelques semaines seulement, vous devrez tirer sur la plante pour l’arracher de son point d’ancrage.

L’éclairage

La quantité de lumière recommandée pour cette plante dépend surtout de ce que vous voulez en faire. Si elle n’est utilisée qu’à des fins décoratives, une faible lumière fera l’affaire. Elle poussera très lentement mais vous ne verrez pas de coloration très intense, néanmoins elle se portera bien. Si vous voulez une croissance plus rapide et une plus belle coloration, vous aurez besoin d’une lumière moyenne à forte.

Les engrais et les Nutriments

Comme pour la lumière, vous n’aurez pas besoin de doser les nutriments ou le CO2 si vous ne cherchez pas à faire pousser rapidement des massifs de Bucephalandra. Cependant, cette plante aime le CO2 et apprécie comme toute plante un engraissage adéquat pour un maximum d’efficacité, donc si vous avez la possibilité de mettre en place un bon dispositif à cet effet, vous obtiendrez certainement de meilleurs résultats.

La multiplication et la Propagation

Plus il y en a, plus on rit. Surtout avec des plantes coûteuses comme les bucephalandra ! La propagation de Bucephalandra est assez facile, car de nouvelles plantes se formeront d’elles-mêmes le long du rhizome. Il suffit de couper et de rattacher les plantules à la roche ou au bois flotté pour créer une toute nouvelle plante. Une nouvelle croissance devrait apparaître rapidement (en fonction de la lumière, du CO2 et des nutriments). Vous ne voyez pas encore de plantules ? Essayez d’attendre un peu plus longtemps et/ou de modifier vos soins pour encourager une croissance plus luxuriante.



Les problèmes liée à la culture des Bucephalandra

Bien que les Bucephalandra soient relativement facile à cultiver, il existe quelques problèmes courants que vous pourriez rencontrer :

Culture émergé ou immergé ?

Le problème le plus courant avec les Bucephalandra est le fait qu’elles ne sont pas toujours cultivés dans l’eau. Si vous prenez une plante émergé et que vous la mettez dans votre cuve, vous pouvez vous attendre à ce que certaines des feuilles se mettent à fondre. Ne paniquez pas : à moins que de la pourriture ne se présente, votre Bucephalandra devrait se remettre à pousser assez tôt avec de nouvelles feuilles.

Des conditions changeantes

Même si votre Bucephalandra n’est pas passé de l’état immergé à l’état immergé, elle peut toujours réagir de manière négative aux changements de conditions de l’eau ou d’intensité lumineuse. Cette plante n’aime pas les brusques variations de température ou de la quantité d’eau et perdra une partie ou même la quasi-totalité de ses feuilles lorsque cela se produira. Il peut également s’écouler un certain temps avant que la plante ne s’habitue à votre éclairage ; le passage d’un éclairage faible à un éclairage fort, ou inversement, peut lui faire perdre ses feuilles pendant les premières semaines. Encore une fois, ne paniquez pas. Tant que tout est en ordre, de nouvelles feuilles devraient finir par repousser.

Une coloration décevante

Si une Bucephalandra ne pousse pas comme vous le souhaiteriez, vérifiez à nouveau la quantité de lumière que vous lui fournissez. Une plante étirée (étiolée) peut indiquer que les conditions de luminosité ne sont pas assez puissante pour qu’elle soit épanouie. Des conditions de faible luminosité peuvent également influencer la couleur de votre Bucephalandra, ce qui peut être assez décevant car sa coloration est l’une des raisons pour lesquelles les aquariophiles aiment tant cette plante.